Sélectionner une page

Le secteur du développement durable est un secteur d’avenir pour les jeunes étudiants, les futurs diplômés et les demandeurs d’emploi. Le phénomène a pris une telle ampleur que le secteur s’élargit à différents domaines comme l’énergie, l’industrie, le commerce, etc… Avec une telle popularité, le développement durable attire les entreprises qui y voient un défi majeur à relever. Pour se faire, elles ont besoin de recruter des profils correspondants.

Le développement durable : un secteur prometteur

Plus le développement durable prend de l’importance, plus il donne naissance à de nouveaux métiers. Il y a ceux qui sont spécialisés dans la gestion de l’eau, dans l’hygiène et la propreté, dans les énergies renouvelables, dans le BTP, dans la biotechnologie, dans le traitement des déchets ou le génie thermique. Cette liste n’est pas exhaustive et les principes du développement durable s’appliquent encore à différents domaines.

Concrètement, les formations en développement durable débouchent sur le métier d’animateur nature, de garde-chasse, d’agent de propreté, de conseiller agricole, d’agronome, d’ingénieur en énergie solaire, d’ingénieur en environnement, de responsable qualité, de techniciens en traitement des déchets, de techniciens en traitement des eaux usées, de technicien de station d’épuration, d’expert en prévention des risques environnementaux, de chef de projet éolien, …. Autrement dit, le secteur offre d’excellentes opportunités de carrière à condition de pouvoir établir un plan de formation solide et réalisable.

En effet, travailler dans le secteur du développement durable ne s’improvise pas. Le passage par la case formation est obligatoire pour exercer. Les formations supérieures en développement durable sont accessibles post-bac et sont désormais sanctionnées par des diplômes allant de bac +2 à bac +8.

Les formations indispensables

Le secteur du développement durable ne propose des cursus courts que depuis 2010. Les formations courtes(BTSA Gestion et protection de la nature, BTS Hygiène et propreté, Bachelor génie industriel de l’environnement) permettent d’entrer directement sur le marché du travail à des postes de techniciens. Les formations longues universitaires comme la Licence Pro, le Master développement durable, le MBA DD permettent d’approfondir les connaissances et d’accéder à des postes à responsabilité comme chef de projet. Le Doctorat intègre une expertise dans une branche particulière comme la politique publique environnementale, la stratégie de développement durable des entreprises, l’évaluation et la gestion des risques.

En dehors des Diplômes Universitaires, il existe aussi des formations diplômantes assurées par des écoles comme La Fesia qui est sous la tutelle du Ministère de l’Agriculture et de la Pêche, l’Ecole Nationale des Ponts et Chaussées de Paris, les INSA ou Institut National des Sciences Appliquées.

On constate également que les écoles privées spécialisées proposent des diplômes doubles compétences en management et en développement durable afin de permettre aux étudiants ou aux candidats à la reconversion de mener à bien des projets soucieux de l’impact environnemental, social et digital. Ce double cursus ou double diplôme est en effet indispensable, car un diplôme ou une certification en développement durable ne suffit pas pour monter un business. Il faut aussi apprendre à gérer une entreprise de A à Z.

X

Bienvenue sur Je Signe pour l'écologie. Vous pouvez nous contacter via cette page !

¤