Quand le football s’intéresse enfin à l’écologie

Les rencontres de football sont un calvaire pour l’environnement. Imaginez un peu la scène. Des dizaines de milliers de supporters affluent via des voitures jusqu’à un terrain où la bonne poussée de l’herbe est assurée par des pesticides. Pendant que cette dernière reçoit de l’eau en abondance pour permettre des passes fluides, les fans consomment de la bière dans des gobelets en plastique jetables qu’ils balancent sur le parvis du stade. Puis, quand le coup d’envoi est sifflé, toutes les caméras s’allument, accompagnées par les gros projecteurs. Les kops lancent des confettis de papier qui s’envolent pour faire le show. La joie est immense, l’amusement est là, mais la Terre en pâtit.
Heureusement, le sport le plus populaire de la Planète montre parfois de meilleurs réflexes. Voici quelques exemples qui font chaud au cœur.

Le stade anglais écolo

En Angleterre, le club de Forest Green Rovers est connu pour son stade entièrement conçu avec du bois. Présidé par le fondateur d’une société travaillant sur l’énergie verte, le club fait tout pour respecter l’environnement. Des panneaux solaires génèrent une partie de l’électricité, le vegan est de mise à la buvette du club… l’article de l’Equipe.

L’éducation des supporters

Suivi par des millions de fans, un club a des responsabilités sociétales. Certains clubs en profitent pour pousser leurs fans à commettre de bonnes actions. Ainsi, Manchester United a mis en place plusieurs campagnes de sensibilisation au recyclage des déchets. En 2013, le club a permis de réunir 5 millions de déchets, essentiellement des canettes consommées lors des matches à domicile.
D’autres surfent sur la tradition et les souvenirs pour des solutions écolos. C’est le cas du site footoccaz.fr qui, en revendant d’anciens maillots de football, permet de recycler des maillots qui seraient parfois jetés et d’éviter la surproduction.

Vivement l’éducation des joueurs

Si les clubs de football agissent, pour une partie, dans l’écologie, il faut noter le mauvais exemple donné par les joueurs. Les gros bolides d’un Cristiano Ronaldo font rêver les jeunes, tandis que rares sont les joueurs à afficher leur soutien à la cause environnementale.

Leave a Reply