Consommation durable et Made in France

Les problématiques de développement durable convergent toutes à une chose : la consommation. Que ce soit l’énergie, l’alimentation, les biens ou les services – notre manière de consommer a un impact fondamental sur notre environnement. En réponse, de nouveaux modes de consommation émergent. C’est le cas de la « consommation durable ».

L’impact écologique de l’activité humaine a amené à penser d’autres manières de consommer. Nous parlons ici de « consommation durable » qui vise à réduire l’impact écologique de sa consommation.

 

La consommation durable : Décryptage

La consommation durable recouvre tous les modes de consommation qui visent à minimiser l’utilisation des ressources naturelles et de matières toxiques, ainsi que les rejets de polluants et de déchets.

Le « locavorisme » dont l’objectif est la consommation de denrées exclusivement produite à moins de 160 kilomètres de leur lieu de consommation est une forme de consommation durable. Elle permet en effet de minimiser l’impact écologique en court-circuitant le transport par exemple.

Plus généralement, tous les mouvements qui viennent s’opposer à la surconsommation sont aussi une forme de consommation durable. En achetant des produits de meilleure qualité à la durée de vie plus longue, on participe à minimiser son empreinte écologique.

La consommation durable recouvre également un mode de production que l’on connaît bien : le Made in France. En consommant un bien produit en France, on s’inscrit dans une démarche de consommation durable car l’impact écologique est potentiellement moins important que celui d’un produit fabriqué à l’étranger.

 

Le Made in France : une forme de consommation durable

Consommer français, c’est positif en plusieurs points : du point de vue écologique, du point de vue économique et du point de vue social.

Écologiquement parlant, si l’on achète français, on n’importe pas de produits de l’autre bout du monde. Un produit français peut ainsi avoir une empreinte écologique moins importante puisqu’il a connu moins de transports.

La consommation durable recouvre aussi des préoccupations d’ordre social : les ONG ont participé à informer et sensibiliser sur les conditions de travail déplorables qui peuvent exister dans les pays en voie de développement. En achetant un produit fabriqué en France, on est assuré des bonnes conditions de fabrication.

Conscients de ces enjeux, les Français s’engagent. L’achat devient « patriotique » et « responsable » et 61 % d’entre eux sont prêts à payer plus cher pour un produit fabriqué en France (étude de 2014 du CREDOC).

C’est aussi grâce aux TPE et PME talentueuses que le Made in France a su trouver sa place. La première d’entre elle est le Slip Français : l’entreprise a su surfer sur cette vague pour proposer une image rafraîchie et un produit de qualité. D’autres TPE ont suivi la voie, comme Upsilon qui propose des bretelles Made in France.

Le tissu des entreprises fabriquant en France se renforce et se dynamise. De quoi nous voir optimistes pour l’avenir !

 

Leave a Reply